Revue de presse du 27 nov 2009

La visite du président iranien et les sujets politique en exergue

Dakar, 27 nov (APS) – La visite de quelques heures que le président iranien Mahmouth Ahmadinedjad a effectuée au Sénégal tente jeudi de reléguer au second plan les sujets politiques très présents dans les quotidiens parvenus le même jour à l’APS.


Le quotidien Le Soleil (public) fait ainsi état, à sa une, du ‘’soutien du Sénégal au nucléaire pacifique iranien’’, à l’issue de la visite de quelques heures effectuée la veille au Sénégal par le leader iranien.

‘’J’ai réaffirmé mon soutien à l’Iran. Tant que l’Iran défendra sa liberté et son indépendance en disant : +je n’enrichis pas de l’uranium à des fins militaires+, le Sénégal restera à ses côtés’’, a dit le président de la République dont les propos sont rapportés par le Soleil.

L’Observateur s’intéresse à l’accueil réservé au président iranien par les militants du pouvoir et parle à propos d’un ‘’flop magistral’’. ‘’Les libéraux snobent Ahmadinedjad’’, selon le quotidien du groupe Futurs médias.

Une grande partie des quotidiens ont ouvert sur l’actualité politique, à l’image du journal Le Quotidien s’intéressant aux ‘’troubles-fêtes’’ de la présidentielle de 2012. le journal affiche ainsi à sa une les photos de différentes personnalités, dont Lamine Diack, président de l’IAAF, Ibrahima Fall, l’ancien ministre socialiste des Affaires étrangères, et Jacques Diouf, président de la FAO.

Le secrétaire général du Parti socialiste (PS, opposition) ‘’charge Wade et la RTS’’, selon Le Messager, qui estime qu’Ousmane Tanor Dieng est ‘’contesté’’ au sein de la formation socialiste qu’il dirige.

Le journal fait ainsi allusion à de récentes déclarations de Aïssata Tall Sall, la porte-parole du PS qui a indiqué qu’il n’y a pas, au de cette formation, de ‘’candidat naturel’’ à la prochaine présidentielle, ce qui laisse penser que des primaires vont départager les candidats à la candidature.

Cité par Walfadjri, le président des guides religieux du Sénégal, Serigne Modou Mbacké Bara Doly, a déclaré que le retour au PDS de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, par ailleurs ancien numéro deux dudit parti, ‘’n’apportera rien de plus à Me Wade’’ et à la formation au pouvoir.

Après l’actuelle ministre d’Etat, secrétaire générale de la présidence de la République Aminata Tall, l’ancien président de l’Assemblée nationale, leader de l’Alliance pour la République (APR-Yaakar), Macky Sall, ‘’démarche Aïda Mbodj’’, député libérale et maire de Bambey.

Sud quotidien évoque les désaccords concernant la révision du Code électoral et souligne que la coalition Benno Siggil Senegaal ‘’soupçonne’’ le ministre de l’Intérieur, Bécaye Diop, d’être à l’origine de ce fait.

Selon le journal, ‘’ce qui a vraiment intrigué Benno Siggil Senegaal, c’est le silence du ministre de l’Intérieur sur un certain nombre de points qui ne figurent pas dans le document envoyé aux partis’’. Sud Quotidien cite ainsi l’audit du fichier électoral, l’encre indélébile, l’identification de l’électeur.

Le Populaire annonce que dans le cadre de l’attribution de secours par les maires, celle de la Médina, dirigée par l’opposition en la personne de Me Birame Sassoum Sy, a été ‘’inspectée’’. Mais cette ‘’fouille (est) pour le moment infructueuse’’.

Les quotidiens sportifs ouvrent sur le football et les joueurs sénégalais expatriés en Europe. Ainsi, Walf sports parle de défenseurs sénégalais habitués à marquer au sein de leurs clubs respectifs : Kader Mangane, Souleymane Diawara et Abdoulaye Diagne Faye.

‘’Mangane est un des meilleurs buteurs de Ligue 1, Diawara a déjà battu son record de buts la saison dernière et Diagne Faye a déjà secoué les filets cette saison. Particularité : ils sont tous défenseurs et font mieux que la plupart des attaquants sénégalais en France, en Angleterre ou ailleurs’’, écrit Walf sports.

Stades s’intéresse au ‘’Classico’’ devant opposer dimanche le FC Barcelone au Real Madrid, pour le compte de 12e journée de la Liga, en précisant que l’attaquant madrilène Ronaldo, un moment incertain, sera finalement de la partie.

Laisser un commentaire