• Accueil
  • > Santé
  • > Elle n’a pas senti le couteau planté dans son dos : une photo choc… et pourtant vraie !

Elle n’a pas senti le couteau planté dans son dos : une photo choc… et pourtant vraie !

Elle n'a pas senti le couteau planté dans son dos : une photo choc... et pourtant vraie !  dans Santé COUL’image, qui peut choquer, a fait le tour du monde hier : Julia Popova, une Moscovite agée de 22 ans, a été agressée en pleine rue alors qu’elle rentrait du travail.

 

Cette employée de bureau a en fait été victime de ce qu’elle pensait être un banal vol de sac à main : surprise, elle se défend contre son agresseur qui, finalement, parvient à s’enfuir avec son butin.

 

La jeune femme est traumatisée, rentre chez elle sous le choc… A tel point qu’elle ne se rend pas compte qu’on lui a planté un couteau dans le dos !

 

 

Ce sont les parents de Julia qui, horrifiés, découvent la lame qui était enfoncée à quelques millimètres de la moelle épinière de leur fille.

 

Alertés, des médecins procédent au retrait du couteau : une opération qui se révéle sans gravité pour la victime.

 

Evidemment, l’histoire parait tellement incroyable que de nombreux internautes hurlent immédiatement au fake, d’autant plus que la seule image disponible est extrêmement granuleuse.

 

De la même manière, il n’existe aucune photo de Julia de face, ni d’image de la plaie après le retrait du couteau. Pourtant, selon plusieurs spécialistes, ne pas s’apercevoir d’une blessure aussi grave est tout à fait plausible. Ainsi, de nombreuses personnes mordues par des requins ou victimes d’accidents de voiture ne se rendent pas compte sur le coup qu’elles ont perdu un ou plusieurs membres de leur corps.
 Après presque 24 heures de doutes, le Daily Mail a confirmé ce midi l’authenticité de l’histoire qui se s’est en fait déroulée à l’automne dernier : seul le nom de famille de la victime aurait été modifié afin d’assurer sa tranquillité. Les médecins qui ont opéré la jeune femme expliquent ne pas savoir comment la photo a pu être publiée par la presse, précisant que Julia a passé près de 80 minutes avec un lame de plusieurs centimètres enfoncée dans le dos. Julia n’est finalement restée hospitalisée que 10 jours après l’opération.

Laisser un commentaire