Les violences en Côte d’Ivoire ont fait 173 morts selon l’ONU

173 personnes ont été tuées et 471 arrêtées entre les 16 et 21 décembre en Côte d’Ivoire, a indiqué jeudi 23 décembre la haute commissaire adjointe aux droits de l’homme de l’ONU, Kyung-Wha Kang, se disant « alarmée par les violences occasionnées » par l’élection présidentielle.Les violences en Côte d'Ivoire ont fait 173 morts selon l'ONU dans International 1456972_3_0184_un-policier-ivoirien-en-patrouille-lors-d-un

Un précédent bilan, diffusé dimanche, faisait état de plus de cinquante morts et deux cents blessés lors d’affrontements survenus entre les 16 et 19 décembre.

Une session spéciale du Conseil des droits de l’homme de l’ONU sur la Côte d’Ivoire s’est ouverte jeudi à Genève, à la demande du Nigeria et des Etats-Unis. L’objectif est d’examiner un projet de résolution dénonçant les « atrocités » commises et appelant au « respect de la volonté du peuple ».

« PROFONDÉMENT PRÉOCCUPÉ »

Dans le projet de résolution, déposé par le Nigeria au nom du Groupe africain, le Conseil se déclare « profondément préoccupé par les atrocités et les violations des droits de l’homme commises en Côte d’Ivoire » au lendemain du second tour de l’élection présidentielle du 28 novembre. La résolution demande aussi aux parties de respecter « pleinement la volonté du peuple de même que le rétablissement de la démocratie et l’Etat de droit ». Elle devrait être adoptée par les représentants des 47 membres du Conseil des droits de l’homme dans la journée.

Alassane Ouattara a été désigné vainqueur de la présidentielle ivoirienne par la Commission électorale indépendante avec 54,1 % des voix, mais le Conseil constitutionnel, acquis à Laurent Gbagbo, a invalidé ces résultats et proclamé la victoire du président sortant.

 

Laisser un commentaire