Début de la fin

Il ne reste plus presque rien à Karim Wade que de se résigner. Les choses s’accélèrent en une vitesse vertigineuse pour le tout puissant ex-ministre d’Etat. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a conclu le travail de longue haleine entamé depuis près d’un an. C’était par une conférence de presse largement commentée que le Procureur spécial Alioune Ndao avait démarré le «boulot».

Hier, il s’est aussi adressé à la presse et à tous les Sénégalais pour dire qu’il revient au juge d’instruction de poursuivre les dossiers brûlants et de dire le droit dans toute sa rigueur. Et en toute vraisemblance, il est clair qu’à l’image de Wade fils, tous les «gros bonnets» de l’ancien régime accusés de s’être illicitement enrichis, vont passer à la guillotine. Une vraie descente aux enfers pour des personnalités qui

montraient souvent toute leur puissance et leur force de frappe financière surtout. L’emprisonnement imminent de Karim Meïssa sonne définitivement le début de la fin d’une époque…

Laisser un commentaire