• Accueil
  • > Non classé
  • > Me El Hadj Diouf mouille Ndoffène Fall : « Mon accusateur est un grand voleur

Me El Hadj Diouf mouille Ndoffène Fall : « Mon accusateur est un grand voleur

 

ME El Hadj Diouf est officiellement à la présidence du Jaraaf. Le réputé se dit être l’homme de la situation. Toutefois le clou de sa candidature a été le déballage sur les micmacs de Ndoffène Fall.

 M. NDOYE

Me El Hadj Diouf  torche Ndofène Fall. Lors de la conférence de presse tenue à « Keur Jaraaf », le président « par intérim »  de l’Asc  a annoncé sa candidature à la présidence du club tout en lâchant des bombes sur la tête du manager général du club et non moins candidat déclaré à la succession de Wagane Diouf.  

« J’ai une vision »

Dans un terrain qu’il connait, Me El Hadj Diouf lance sa campagne en déclinant ses objectifs :

« L’agitation c’est pour entacher la victoire durant mon intérim à la tête du Jaraaf. On va vers des joutes électorales (le 29 septembre) et on tente de salir ma réputation.  Comme le vice-président et  président par intérimaire a gagné, il a des atouts. Surtout que ce vice-président est connu. Il a meilleur Cv ancien ministre député avocat international, il est le meilleur candidat, il a des relations. Mes détracteurs il faut les demander leur fonction… Ils ont créé une histoire d’argent pour détourner l’attention. Ils doivent savoir que j’ai une vision et je veux faire du Jaraaf un grand d’Afrique. J’ai vu les clubs du national de Caire, Espérance, Tout puissant Mazembé etc, et ce qui manque à ce club c’est l’organisation. Mon objectif est de faire venir de grands joueurs dans le club.

Nous cherchons des moyens, des sponsors et avec le projet immobiliers il y’a des moyens de faire des grandes choses pour ce club. Mais,  Il y’a des vautours qui veulent volet l’argent vendre les appartements et partir. Mais par-dessus tout je veux instaurer la transparence dans ce club.»

« Je n’ai besoin de l’argent du Jaraaf »

Accusé d’avoir dilapidé l’enveloppe de dix millions octroyée par le président de la République et de faire de la récupération quad à la  victoire du Jaraaf à la veille de la finale de la coupe du Sénégal, l’avocat a répliqué à sa manière :

« Cela fait des années que nous mettons nos millions dans le Jaraaf. Nous ne faisons pas de la récupération. Je ne vis pas de l’argent du Jaraaf. Je n’ai pas besoin de l’argent du Jaraaf pour avoir la dépense quotidienne, j’ai un travail qui paye bien.  A propos des dix millions je précise que j’aie appelé le président et je lui ai demandé de l’aide. Dans les caisses du Jaraaf il n’avait rien et j’ai dépensé mon argent avant que cette aide arrive de la présidence.

« Ndoffène Fall voleur et menteur»

Pendant la finale de la coupe du Sénégal le maire Badara Sène a aidé le Jaraaf d’une enveloppe de trois millions.  Cet argent M. Fall l’a détourné.  Je vous ai montré les preuves d’un chèque barré de 2 200 000 Fcfa à l’ordre du Jaraaf récupéré par Ndoffène.

M. Fall a détourné 4 mois de salaires des joueurs et du staff.  Ndoffène a toujours invoqué que la Socabeg ne versait plus le salaire des joueurs. Mais le président de la Socabeg,  Mamour Samb m’a affirmé qu’il n’a pas d’arriérés et qu’il remettait l’argent chaque 28 du mois. D’ailleurs je me demande pourquoi c’est Ndoffène qui allait prendre l’argent.  A cela s’ajoute l’aide de 2 millions venue de la Socabeg dont personne n’a vu la couleur a part Ndoffène.  Rien que dans la quinzaine de la finale de la coupe du Sénégal, M. Fall a détourné plus de sept millions. »

Jonglant avec les mots le député  enfonce avec des preuves  le manager général du Jaraaf « Mon accusateur est un grand voleur. Je l’ai sorti de prison. Il a volé les 106 millions de l’argent du transfert de Ciré Dia. Au moment de rembourser il a rendu 90 millions Fcfa. En deux jours, il a bouffé 16 millions. Pour le cas Mame Birame Diouf, quand je suis allé à Molde, les dirigeants de ce club m’ont dit que le président Fall souhaite qu’on lui  transfert l’argent sur son  compte. Quand on l’a appelé, il a eu peur et c’est comme ça que cet argent a été transféré sur le compte du Jaraaf. A l’époque Alpha Dieng était le trésorier. »

Alors se voir tremper dans une histoire de sous, le ministre dégage d’un revers de main « dix millions c’est des miettes.  C’est une somme que je dépense tous les mois entre mes militants et les autres. » Toujours dans tentative de montrer que c’est son argent qui va dans le club et non le contraire, Me poursuit « J’ai fait le tour de l’Europe pour réclamer l’argent du par certains clubs au Jaraaf.  Durant mes périples,  j’ai payé de ma poche les billets d’avions et mes séjours dans les hôtels. Je suis le récupérateur d’argent de ce club quand il a été question de recevoir l’argent des transferts de Pape Bouba Diop, Mame Birame Diouf et autres… »

Selon El Hadj Diouf, Ndoffène n’a pas fait de brillante étude mais il s’est arrangé pour avoir de l’éloquence. « C’est Un champion du mensonge toutes compétitions confondues. Je reconnais qu’il parle bien.»   D’ailleurs, une plainte est préparée contre Ndoffène. « Je n’essaye pas de le dénigrer mais je dis la vérité. C’est l’ère de la traque des biens mal acquis dans ce pays au Jaraaf on va traquer ce qui ont détourné les moyens du club.»

A deux semaines de l’élection l’Asc Jaraaf est agitée et tout indique que les choses ne vont pas en rester là.

 

Laisser un commentaire