Archive de la catégorie ‘Opinion’

Comment faire des televisions sénégalaises le miroir des senegalais

Jeudi 27 mai 2010

Comment faire des televisions sénégalaises le miroir des senegalais dans Opinion 916115-1083270

Le paysage télévisuel sénégalais a beaucoup évolué ces dernières années. La chaîne publique RTS1 n’est plus seule. Des chaînes privées telles que WalfTV, 2STV, RDV et Canal Info occupent désormais l’espace audiovisuel. Cependant toutes ces télévisions doivent satisfaire aux exigences de plus en plus aigues des téléspectateurs sénégalais. Ceux-ci souhaitent qu’elles soient leur « miroir ». Ce qui reste trop souvent un vœu pieux.

(suite…)

Le wolof est en péril ! J’accuse la presse parlée

Vendredi 26 février 2010

Le wolof est en péril ! J’accuse la presse parlée dans Opinion wolofDans la presse parlée comme à l’occasion des discours et autres communications en langue nationale wolof, les fautes de langage foisonnent ! Cela donne le vertige ! Cela écœure tous les pratiquants et défenseurs de la langue de Kocc Barma Faal. J’espère que mes amis al poularen, diolas, sarakholés et mandingues ne subissent pas les mêmes épreuves que moi en entendant certaines personnes parler leurs langues respectives. Quand l’Etat du Sénégal a mis en œuvre une politique de promotion

(suite…)

FRAUDES EN DOUANE: Total dans la nasse pour 70 milliards

Lundi 8 février 2010

FRAUDES EN DOUANE: Total dans la nasse pour 70 milliards dans Actualité total-benef.1255348083Avec lagazette.sn

 

Total, la société pétrolière n°1 au Sénégal est soupçonnée de fraude sur ses produits, par la douane. Ses responsables multiplient depuis quelques jours les va-et-vient à Dakar-Pétrole, pour établir leur innocence. De sources dignes de foi, on apprend que les droits compromis et autres amendes envisagées contre Total pourraient être fixés à 70 milliards FCfa.

 

L’entreprise des hydrocarbures, Total est dans le collimateur de la douane sénégalaise. Les soldats de l’économie soupçonnent des opérations frauduleuses de sa part. C’est le service des produits pétroliers et unités spécialisées de la direction des opérations douanières qui s’est chargée de l’enquête. Si sa culpabilité est établie, le géant pétrolier pourrait s’exposer à une verbalisation pouvant aller jusqu’à 70 milliards de FCfa, si l’on en croit des sources douanières.

(suite…)

SENEGAL : 2009 Une année à vite oublier

Vendredi 15 janvier 2010

 

 

Article publié le 31 décembre 2009 par Idi Fall, journaliste aux Etats-Unis. 

 


2009, a été l’année de l’investiture du premier Noir à la Maison Blanche, ici même aux Etats-Unis. 2009 a été aussi l’année où le Président Abdoulaye Wade a choisi Washington D.C. pour déclarer sa candidature à la présidentielle de 2012. Faire un état des lieux ou une rétrospective des événements est un exercice difficile pour le Sénégalais qui vit hors de son pays.

(suite…)

Wade, clone de Bourguiba ?

Jeudi 7 janvier 2010

Wade, clone de Bourguiba ? dans Opinion arton1147-46ccaLe président Wade (ou les membres de son entourage) se plait actuellement à « casser les pots » lors de ses crises de nerfs, avant d’essayer de les « payer » en invoquant son manque de souvenance. Il rappelle, de facto, les derniers jours du défunt président Tunisien Habib Bourguiba.

Par Babou Birame FAYE

(suite…)

Un homme désarmé

Jeudi 7 janvier 2010

Un homme désarmé dans Opinion arton157Un discours expéditif, moins long que d’habitude. Soit le Président Wade n’avait rien à dire, soit il était gagné par l’embarras et voulait en finir. Vite. Ce qui reste constant, c’est que le Chef de l’Etat n’était pas à l’aise. Il renvoyait l’image de quelqu’un de crispé, pas bien dans sa peau. D’aucuns objecteront, sans doute, que le caractère solennel du discours l’a peut-être empêché d’utiliser des gestes amples, puisqu’il se devait d’exprimer l’autorité. Soit. Mais quand Wade est dans son élément, ça se voit tout de suite. Iconoclaste, il adore bousculer le protocole.

 

Par Domingo MANE

 

 

 

(suite…)

Wade, comme Néron…

Lundi 4 janvier 2010

Wade, comme Néron…  dans Opinion arton1123-d6d27

 

En campagne électorale en février 1993 à Tivaouane, l’opposant de l’époque Abdoulaye Wade attaque violemment le maire de Ziguinchor, Robert Sagna alors tête de liste des candidats socialistes dans le département de Ziguinchor. Il usa de mots trop durs, non pas à l’égard du politicien, mais à l’égard du chrétien Robert, qui avait l’outrecuidance de mettre uniquement des chrétiens sur la liste qu’il dirigeait. Le choix de la ville où Wade avait fait sa déclaration n’était pas fortuit : Tivaouane, berceau de la plus puissante confrérie du pays, en terme de nombre de fidèles avait été bien choisie pour jeter en pâture le chrétien Robert Sagna, discriminatoire à l’égard des musulmans, selon Abdoulaye Wade.

(suite…)

…Et dresse son bilan

Dimanche 3 janvier 2010

 

...Et dresse son bilan  dans Actualité wade%20micro%20mainsDans un long discours très pompeux, le président a survolé dans toute sa latitude les divers problèmes du pays social, politique etc.

(suite…)

Wade :[ « je regrette »… « Les journalistes ont déformés mes propos »]

Dimanche 3 janvier 2010

Wade :[ « je regrette »… « Les journalistes ont déformés mes propos »] dans Actualité abdoulaye-wade-395668Tels sont les termes employés par Me Wade dans son traditionnel et très attendu discours de fin d’année à la population sénégalaise. Suite à sa dernière sortie du mardi 29 Décembre  ou pour justifier sa statue, le chef de l’Etat  s’était adressé de la sorte aux chrétiens : «  on prie Jésus dans les églises alors qu’il n’est pas Dieu », la déclaration allait rester dans nos anales.

(suite…)

Reniement de soi

Mardi 22 décembre 2009

L’EDITORIAL

Par Abdou Latif COULIBALY

 

Reniement de soi dans Opinion latif-coulibalyLes comportements de Cheikh Tidiane Sy et Ousmane Ngom, au moment où l’un et l’autre ont exercé les charges de ministre de l’Intérieur – ils ont défié avec arrogance et mépris la CENA et ses responsables-, n’étaient pas la simple manifewade_2mains dans Opinionstation d’un signe d’irrespect, à l’égard d’une institution que la loi a créée et mise en place, pour assurer l’intégrité et la protection du suffrage des Sénégalais. Un suffrage qui ne doit, sous aucun prétexte, être violé, ni bafoué, par des individus dépourvus de morale et pour qui, le vote n’a de sens et n’est accepté, qu’à la seule condition qu’il les conforte. Ces comportements, disons-nous, sont d’abord l’expression d’un mépris et d’un reniement retentissant de soi-même. Mépris et reniement, car les attitudes de ces deux ministres que le président démissionnaire de la CENA dénonce vigoureusement à juste titre, dans son interview que nous publions en exclusivité, consacrent la vanité d’individus qui, tout en affichant publiquement leur adhésion à un système de valeur essentiel, comme celui que constitue la démocratie, adoptent des attitudes catastrophiques à son égard. Ils s’y prêtent en des moments où le peuple attend d’eux une conduite exemplaire, vis-à-vis de ce même système de valeur, sous l’empire duquel nous avons librement choisi de vivre.

(suite…)

12